Le Machin en Fer

Laisser un commentaire

Machin en Fer (le) : train qui dessert les nombreuses stations au sein de la Ville-Capitale. Construit en 46 ap GM, il fut mis en service en 47. Son nom folklorique provient du manque flagrant de vocabulaires des Syxsiens face à ce mastodonte de ferrailles long de plus d’une Tourelle avec ses wagons. La traction se fait par une locomotive alimentée aux cristaux et transporte aussi bien des passagers que du fret le long des Rempart-Rails qui chevauchent les Murs de Syxsis.

Le billet d’utilisation est d’une demie Frappe pour un aller-retour ou d’une Frappe pour la journée complète.

Si le Machin en Fer est une fierté de la Ville-Capitale, son utilisation commence à se répandre dans tout le pays. Une ligne Syxsis-Melkor est en service depuis 68 ap GM, et d’autres destinations sont actuellement en projet. Il paraitrait même que le Roi désirerait installer des rails qui relieraient le royaume aux pays adjacents.

La Ville-Capitale

Laisser un commentaire

Syxsis (Ville-Capitale de) : capitale politique et économique du Royaume de la Dynastie des Pimpard (cf.). La Ville-Capitale porte le même nom que le pays dont elle a la régence, ce qui provoque souvent des erreurs et des quiproquos. Pour éviter ces méprises, il est stipulé par décret que lorsque l’on évoque la Ville, on emploie « à Syxsis » et lorsque l’on désigne le pays, on se sert de la dénomination « en Syxsis »

 

 

Habitants: 65 000 (à peu près, hein ! On n’a vraiment pas compté…), appelé les « Syxsiens ».

Monnaie: La Frappe (Frp).

Dirigeant: Pimpard XVII.

Histoire: Personne ne sait avec précision quand fut construite Syxsis. On suppose que ce fut Pimpard 1er qui la fonda, lorsqu’il accéda au pouvoir, vers 780 avant la Guerre des Mages. La ville fut érigée en cinq fois, comme l’atteste la légère différence de couleurs entre les fameux Murs de protection de la Ville. Elle fut occupée un grand nombre de fois lors des Invasions Dagodanaises, ce qui est l’un des facteurs du métissage culturel de la Ville.

De nos jours, Syxsis vit une période de paix depuis 71 années, aucun conflit n’a secoué ses habitants depuis, mis à part les quelques bagarres d’ivrognes du Quartier Populaire et les débordements de conscience professionnelle de la Guilde des Voleurs.

Géographie: Syxsis est au centre du royaume. La Ville est logée sur une terre champêtre et fertile. Les Larmes d’Arios, le plus important fleuve du pays, traverse la Ville par le Quartier des Ancres. Syxsis se trouve au point d’intersection des cinq routes du pays :

– au Nord-ouest: la Route de l’Infortune, qui rejoint Tan-Oros.

– au Nord: la Route de l’Eau, qui rejoint Melkor.

– au Nord-est: la Route du Cristal, qui rejoint Alkane.

– au Sud-est: la Route de l’Épice, qui rejoint El Popoko.

– au Sud-ouest: la Nouvelle Route des Elfes, qui rejoint Elfenwoud  et l’Ancienne Route des Elfes, qui rejoint Elfenwoud (mais bloquée actuellement).

Urbanisme: la ville est divisée en neuf secteurs nommés Quartiers qui donnent à la Capitale sa fameuse forme de cercle.

– le Quartier Agricole: champêtre et ennuyeux au possible, le Quartier Agricole fournit néanmoins les vivres à la Ville-Capitale. Depuis l’An 17 ap GM, l’explosion économique du la découverte de l’énergie des cristaux a permis au Quartier d’exporter une bonne partie de son surplus.

– le Quartier Résidentiel: quartier dortoir pour une large partie de la classe moyenne de la Ville-Capitale. Ce n’est pas que le lieu soit inintéressant… si… le lieu est inintéressant.

– le Quartier Culturel: si l’endroit est truffé de musées et galeries en tous genres, il est surtout réputé pour son Université, fleuron de l’éducation Syxsienne. D’un certain point de vue, c’est assurément le Quartier le plus calme de la Ville-Capitale, excepté bien entendu lorsque les Cercles étudiants organisent leurs Grosses Fêtes bimensuelles.

– le Quartier Militaire: logement et centre d’entraînement de l’Armée Royale. Le lieu est évidemment interdit au quidam, mais de toute façon le quidam n’a généralement pas le réflexe ni l’envie de visiter les lieux…

– le Quartier des Ancres: point névralgique du transport et du commerce maritime du Pays. Les Quais et les tavernes mal- famées du Quartier sont les principales attractions des marins et pirates du monde d’Ai.

– le Quartier Populaire: épine dans le pied de Syxsis. L’un des endroits où l’on trouve le plus d’habitants au kilomètre/carré dans Syxsis. La classe économiquement faible des citoyens loge dans ses murs.

– le Quartier des Échoppes: centre économique et touristique, où des centaines de boutiques accueillent les badauds à bras ouverts.

– le Quartier Mécanique: la zone industrielle de la Citée. Anciennement Quartier Métallurgique, reconvertit depuis la découverte de l’énergie issue des Cristaux.

– le Haut-Syxsien : basé sur une petite colline qui surplombe légèrement la Ville-Capitale, ce quartier est habité par la bourgeoisie Syxsienne. A l’ombre de la Colonne Mécanique, les Comtes et Barons observent les petites gens et ricanent méchamment sur leurs sorts de privilégiés…

Économie: En tant que Ville-Capitale du Royaume, Syxsis est évidement un pôle économique engouffrant des dizaines de milliers de Frappes par jour. Il est de notoriété publique que celui qui veut faire fortune n’a qu’à ouvrir boutique dans le Quartier des Échoppes.

Syxsis est donc une puissante Cité économique, faisant commerce notamment avec les trois villes humaines du Royaumes, que sont Tan-Oros, Melkor et El Popoko, ainsi qu’avec le Village aux Cristaux, Alkane,  mais aussi avec Axtynazokis, la Cité Ratée des Gnomes.

Transport: Le moyen de locomotion le plus employé dans Syxsis est cet incroyable appareil fonctionnant à l’énergie humaine renouvelable que ces habitants appellent : une paire de pied. C’est le moyen le plus pratique pour flâner dans les différents Quartiers de la Ville…mais aussi le plus lent et le plus fatigant. C’est pourquoi, il existe quelques palliatifs aux entorses, foulures et autres cloques douloureuses. Trois pour être exact.

Tout d’abord, le plus courant, les chevaux. Si ceux-ci présentent quelques désavantages (nourriture, toilette, caresses, susurre dans l’oreille et autres activités aussi inintéressantes que possible), ils disposent tout de même d’un très bon rapport qualité/prix. Il est aisé de circuler avec en Ville, et chaque Quartier possède au moins un loueur de chevaux.

Ensuite, pour les personnes les plus aisées, il existe les Voitures Mécaniques (Cf.). Ce sont des véhicules construits en bois ou en acier et qui fonctionnent avec l’énergie chargée dans les cristaux  importés du Village d’Alkane. C’est un moyen rapide en soi (une voiture fait du 0 au 50 en quarante secondes et dispose d’une vitesse de pointe de 80 Tourelle/H en moyenne), mais très onéreux. En effet, une voiture mécanique coûte très cher à l’achat et reste excessivement dispendieuse au niveau de l’entretien, notamment de part le coût de remplacement des cristaux. Quand à la location des voitures, elle est pratiquement hors de prix, et il n’existe qu’un concessionnaire, la Boutique du Fonceur, au 3 rue du Cylindre dans le Quartier Mécanique, Syxsis (remise de 5 Frp sur la location d’un véhicule sous présentation de ce guide.).

Enfin, il existe un dernier moyen de locomotion permettant de se rendre en divers lieux de Syxsis : Le Machin en Fer. Sous cette appellation étrange se cache la façon la plus originale de voyager en Ville. Il s’agit d’un ensemble de wagons, accrochés à ce qu’on appelle une « locomotive ». Le mode de circulation est assez novateur : le long des remparts de la Ville (nommé « Rempart-Rail » pour l’occasion), le Roi a fait poser des rails, pour que le Machin en Fer puisse rouler dessus, desservant des arrêts (appelés « gares »)  autour de la Cité. Le transport est gratuit, mais malheureusement, on ne peut aller où l’on veut, étant limité par les rails eux-mêmes. Le concept du Machin en Fer (surnommé ainsi par le manque de vocabulaire de la population pour désigner un tel monstre mécanique) est sur le point d’être exporté à Melkor…